2 « oui » pour la vie ! PDF Imprimer Envoyer

C’est le titre du fascicule qui, sur le secteur ‘Lergue-Hérault’ – et donc sur notre paroisse –  est donné à tous les couples qui désirent se marier à l’église.

Dimanche 21 janvier, plus de 20 d’entre eux se sont retrouvés pour une journée de préparation au mariage à l’ensemble scolaire saint Guilhem (que nous remercions vivement pour son accueil). En février quelques-uns se retrouveront à Lodève et le 18 mars de nouveau plus de 20 couples sont attendus au même lieu à Clermont.

Se marier devant Dieu et la communauté chrétienne pour la vie, c’est chose sérieuse ! Nos paroisses prennent cela au sérieux et là aussi nous devons remercier vivement les couples qui s’investissent à l’animation de ces journées. En sachant que, en plus de celles-ci, il y a plusieurs rencontres avec le prêtre ou le diacre qui célébrera le mariage.

Qu’avons-nous fait durant cette journée du 21 janvier ?

En groupes à taille humaine, nous avons partagé essentiellement autour des 4 piliers du mariage à l’église ! Pour les retenir, nous utilisons des mots qui finissent par « té » :

- la liberté : c’est librement, sans contrainte familiale ou autre,  que je m’engage dans le mariage. Cela amène aussi à réfléchir sur la liberté vécue entre conjoints au sein du couple : tous, ou presque, ayant une vie commune, souvent depuis de nombreuses années.

- la fidélité : c’est un mot qui parle aux couples, même si elle n’est pas toujours facile à vivre, avec la tentation de n’en voir que l’aspect négatif, l’infidélité… alors qu’elle est d’abord le signe de la confiance en l’autre.

- l’indissolubilité : un ‘gros mot’ pour les couples qui exprime bien que l’engagement est pour la vie. Sauf veuvage ou reconnaissance de nullité de mariage, on ne se marie pas deux fois à l’église. C’est la grande différen-ce avec le mariage civil.

- la fécondité : comme disait un couple, dimanche 21 janvier : « l’amour nous pousse à sortir de notre égoïsme et donc à donner la vie ». Environ les trois-quarts des couples qui se marient cette année sur notre paroisse ont des enfants, parfois plusieurs : cela donne une autre dimension à un partage sur la fécondité dans le couple.

En plus de ce partage entre couples, un petit enseignement a été donné par les prêtres présents sur l’Alliance et les Sacrements. Le Dieu de la Bible, c’est celui qui fait alliance avec les hommes : c’était déjà vrai au Sinaï avec Moïse, cela l’est totalement avec Jésus, Fils de Dieu, qui est venu partager en tout notre condition humaine jusqu’à la mort… et quelle mort ! Vivre le « oui » du sacrement de mariage, symbolisé par l’alliance que chaque époux met au doigt de l’autre, c’est demander à Dieu d’aimer comme Il nous aime, Lui qui a fait Alliance avec nous jusqu’au bout !

A tout cela, il ne faudrait pas oublier l’importance de la convivialité et du repas partagé en commun. Un des participants que je prépare au mariage me disait : « je venais un peu à reculons mais c’est vraiment sympa ! »

Sachons que le dimanche 15 avril les paroissiens de saint Paul Cœur d’Hérault auront l’occasion de rencon-trer tous ces couples car, lors de leur dernière journée de préparation, ils participeront à la messe de 11 heures. A la fin de la messe, certains d’entre eux nous présenteront même leur enfant qui sera baptisé quelques semaines plus tard.

Portons ces couples dans la prière. Certains ont le visage de nos enfants ou de nos petits-enfants !

P. Alain Eck.

P. Laurent Harmandon