Lacoste Imprimer


Les origines de ce beau village surplombant Clermont l'Hérault ne se laissent découvrir qu'à partir de la seconde moitié du XIIIème siècle, encore que, dans les années 70, un historien amateur, prétendit y trouver le site antique d'Uxellodunum, dernier oppidum gaulois à avoir subit le siège de César lors de la guerre des Gaules. C'est - comme nous l'explique Paul Taurand - Aymeri de Clermont qui reçut en héritage la seigneurie de Lacoste. En 1271, il rendit hommage à Raymond III d'Astolphe, évêque de Lodève, pour La Coste et autres lieux.

lacosteclocherLa seigneurie passa ensuite à la maison des Lauzières en 1344. En 1611 elle fut vendue pour 15000 livres au président du présidial à Montpellier et en 1647, elle fut érigée en baronnie au profit de M. de Montaigu, par lettre patente de Louis XIV

Comme pour le village, nous possédons peu de renseignements sur l'église, dédiée à St Jean-Baptiste. Jusque dans le dernier quart du XIIème siècle, elle est chapelle du castrum. Vers la fin du XIIIème siècle, le castrum de La Coste ayant pris de l'importance, la chapelle St Jean-Baptiste fut érigée en église paroissiale, Bernard Gui évêque de Lodève de 1324 à 1331, mentionne la paroisse St Jean-Baptiste de La Coste mais sans préciser la date de son érection.


Le village était fortifié ; On peut encore voir les vestiges de deux tours d'angle rondes, des portions du mur d'enceinte, une porte sud avec les restes de deux corbeaux, ayant pu former mâchicoulis ou bretèche.

Dans l'église, on peut voir sur le mur ouest un écusson représentant les armes d'une branche de la famille des Castelnau de Guillem et, sur le mur est, un écu représentant celles des de Lauzières.

Grâce à la mobilisation des habitants, de la municipalité, et de beaucoup d'amis proches ou lointains, l'édifice à été sérieusement restauré en 1998-1999, à partir d'une étude réalisée par Dominique Chancel, architecte. Le financement a été assuré par un leg de Bernard Chancel, artiste peintre habitant du village, la participation de la commune, de la DDE, du Conseil général, du conseil régional et de l'Étatlacostechrist .

Depuis 1908 à l'extrémité est de la colline de Lacoste se dressait une chapelle, surmontée d'une croix monumentale supportant un Christ en fonte de 2,5 tonnes , œuvre remarquable, réalisée par une fonderie de la Meuse aujourd'hui disparue. Par suite du mauvais état de la croix cette statue menaçait de tomber. De même que pour l'église, les habitants du village ne se résignèrent pas et constituèrent une association à laquelle la famille Augé, propriétaire de la chapelle cédât celle-ci pour un franc symbolique. La statue fut descendue et  posée dans un jardin voisin où elle attendit pendant 10 ans. Durant ce temps l'association, forte de nombreux membres du village et des villages alentour, s'employait à trouver les fonds nécessaires…

Enfin, le 22 août 2004, en présence d'une grande foule et de nombreuse personnalités, le Père Teisserenc, curé, bénissait la croix restaurée du haut de laquelle le Christ étendait les bras sur le monde. Depuis la restauration de la chapelle s'est poursuivie, et le Père Dussel, nouveau curé, pouvait y célébrer une première messe le 5 mai 2007.