Paulhan Imprimer

paulhanLa commune la plus importante du canton, du moins on le dit, avec ses 3000 habitants, a une origine très lointaine. Des '' villages'' disséminés dans la campagne, se regroupent autour du château féodal. Celui-ci, bâti sur la colline, proche du Rieu, est cité pour la première fois en 970 dans les cartulaires de l'abbaye de Gélone et en 980 dans les archives de l'abbaye de St Thibery.

Mais Paulhan devrait son nom à un centurion romain, Paulianus, qui, séduit par le site aurait établi une ferme sur les bords du Rieu, à proximité de la voie romaine, dite "la pénétrante''. D'ailleurs les travaux effectués pour le passage de l'autoroute ont permis de retrouver au sud du village une villa Gallo Romaine viticole très importante, et au nord, trois fours Romains importants également.

 

Au moment des '' grandes invasions '' les villages se trouvant dans la campagne, viennent se regrouper autour du '' castrum'' tout en respectant la forme initiale de la colline. Ainsi est né notre ''circulade''. Des remparts viennent ensuite protéger toute cette population. Deux portes permettent l'entrée dans le village. Le '' pourtalet '', la plus petite des portes, existe toujours. L'autre appelée ''la tour de l'horloge'' disparaît au début du 20ème siècle.

Les premiers seigneurs construisent, à proximité du château, une église qui sera la première église Ste Croix de Paulhan ; ceci vers 1100. Mais cette église modeste est destinée au  seigneur et à sa domesticité. Les Paulhanais se trouvent donc sans lieu de culte. Ils vont choisir pour construire leur église paroissiale l'emplacement d'une ancienne chapelle, Ste Marie, datant du début de l'ère chrétienne et qui était en ruine. Voilà la raison pour laquelle Notre Dame construite près du Rieu est une église paroissiale très éloignée du village. Nous sommes à la fin du Xème siècle et au début du XIème. Les Paulhanais voient ''grand ''. Cette base romane, construite en belles pierres de '' Lavagne'', va demander beaucoup de temps à cette population peu nombreuse ; De telle sorte qu'arrivé au chœur, on ne construit plus selon le style roman. C'est le début du gothique, mais ce style qui s'impose, en son début est simple, dépouillé il s'harmonise en quelque sorte avec la base romane.

Au XIVème siècle l'église abrite la statue d'une vierge, à laquelle les Paulhanais et même les villages des environs vouent une grande dévotion. Les bienfaits de ce sanctuaire arrivent à la cour pontificale en Avignon. Le Pape Clément VI envoie  alors à Paulhan un représentant qui reconnaît les bienfaits et l'importance de ce lieu saint.  Il va donner à notre église le nom de     '' Notre Dame des Vertus''.

La Confrérie des Pénitents est créée en 1649 par le seigneur Jean de Veyrac. A proximité des remparts, les Pénitents construisent à leur frais, leur propre chapelle. Pour une question pratique, quelques années après, un échange va être réalisé. A proximité du village la chapelle des Pénitents deviendra l'église paroissiale, 2ème église Ste Croix. Notre Dame des Vertus sera désormais la chapelle des Pénitents.